dimanche 11 février 2018

Rat Queens

      Dans un monde d'héroic-fantasy où trolls, gobelins et autres dragons forment une menace perpétuelle, Hannah, Violet, Dee et Betty sont un groupe de mercenaires (les Rat Queens du titre) au service de la ville de Palissade.

     Enfin, au service, c'est vite dit : si elles sont passées maître dans l'art d'occire du monstre, elle le sont passées aussi dans l'art de boire (et pas de l'eau), de détruire les auberges et de consommer à peu près toutes les substances qui leur tombent sous la main.

     Pour le maire, c'en est trop. Alors elles et les autres troupes de mercenaires (à peine plus gérables) sont envoyées en mission, encore une fois, mais le plus loin possible de Palissade.




Ca c'est ce que j'appelle détourner les stéréotypes
     Nous voilà avec Rat Queens dans un comics qui parlera à tous les amateurs d'elfes, de nains et de magie. Un univers de fantasy classique, des monstres à tuer, quelques énigmes, de l'enquête... Les joueurs de jeu de rôle doivent déjà bailler d'ennui à l'idée de lire cette bd. Oui, mais...

     Les héros (enfin les héroïnes) sont des personnages modernes, tant dans leurs préoccupations (l'amour, les traites à payer, les ex à gérer. l'opportunité de sauver quelqu'un se place loin dans le classement) que leur attitude : propos outranciers et langage courant (voire argotique), gestuelles plus tirées des séries télé que des sagas épiques. Et puis ce sont des femmes, et c'est rares dans la fantasy. Et puis on y trouve des homo sans stéréotypes (et sans en faire toute une histoire non plus).
Les fameuses Rat Queens. Des femmes au caractère bien trempé. Oui on va dire ça.  

     Et puis il y a le dessin : Les couleurs, le trait, les gueules et les mimiques des personnages et surtout le travail impressionnant de chaque planche apportent au scénario truffés de bagarres un dynamisme réjouissant et une lisibilité sans faille.

     Ce n'est pas tant l'histoire que le traitement de celle-ci qui rend Rat Queens et ses héroïnes hautes en couleurs si jubilatoire. Bref, si vous ne l'avez pas encore compris en lisant ma critique, sachez que Rat Queens est à lire absolument.


lundi 22 janvier 2018

Très belle année 2018!

Tant qu'il est encore temps, toute la famille vous souhaite une très belle année 2018!


Ici, les choses changent petit à petit : la famille s'agrandit, les centres d'intérêt évoluent doucement. On lit toujours autant, mais on a moins de temps pour partager nos coups de cœur. On dessine et on se balade un peu moins. Mais on réfléchit de plus à plus à notre façon de consommer afin de réduire notre impact : moins de déchets, plus de fait-maison (cuisine, entretien et cosméto), moins d'achats neufs...

Quelques pistes pour évoluer dans ce sens :
  • Le groupe Facebook Gestion Budgétaire Entraide et Minimalisme (plus couramment appelé "les Licornes") vous fournit de nombreuses pistes pour repenser votre façon de consommer et de gérer votre budget, avec un seul mot d'ordre : la bienveillance. Si vous avez un coup de mou et un gros besoin d'encouragements, inscrivez-vous ;-)! Il y a un groupe national mais aussi des groupes locaux, plus proches de vous encore, avec la possibilité de faire de belles rencontres ^_^!
  • Le défi "Rien de neuf en 2018" vous encourage à réfléchir à vos achats pour privilégier au maximum le recyclage, la réparation, l'occasion, l'échange au lieu de l'achat neuf systématique. Il ne s'agit pas de ne plus rien acheter, il s'agit de réfléchir à la façon dont on achète!

dimanche 3 septembre 2017

Réaliser un savon en saponification à froid

Après avoir longtemps hésité je me suis enfin lancé dans la saponification à froid pour réaliser mes propres savons et j'en ai fait plusieurs fournées, avec plus ou moins de réussite car j'ai fait des expériences ^_^!

Finalement, c'est facile à faire si on fait preuve de minutie.

  • Réaliser un savon de base :

Pour réaliser un savon basique, légèrement surgras, je vous conseille de respecter une proportion de 80% d'huile d'olive bio et 20% d'huile de coco bio : cela fait un savon qui devient dur et qui mousse bien.

Pour des questions de simplicité d'usage, je vous conseille également de préférer l'utilisation de lessive de soude plutôt que de la soude solide car si vous ne parvenez pas à la dissoudre totalement, alors vous ne saurez pas quelle quantité exacte de soude vous êtes en train d'utiliser et cela peut s'avérer dangereux! Sur la bouteille de lessive de soude, le taux de dilution (entre 30 et 35%) est indiqué, cette information est nécessaire pour un calcul exact.

Le site Arome Zone propose un outil vital : le calculateur de saponification : vous indiquez les quantités précises d'huile que vous avez versées et en fonction du taux de surgraissage (savon neutre, légèrement surgras, très surgras) il vous indique la quantité exacte de soude à ajouter.

Par exemple, pour un savon de 100g :
80g d'huile d'olive
20g d'huile de coco
44,3g de lessive de soude pour un surgraissage à 8%

  • Les étapes de fabrication :
Je vous conseille vivement de porter un tablier en coton qui protège le buste, des gants en latex et des lunettes de protection : les projections de soude c'est vraiment dangereux (j'ai testé)!

1°) Au bain-marie, faites tiédir le mélange d'huiles jusqu'à environ 40°.
2°) Hors du feu, verser délicatement la solution de soude dans le mélange d'huiles.
3°) Avec un mixer plongeant, touiller et mixer le mélange pour lancer la réaction chimique de saponification : cela peut prendre quelques minutes.
4°) Quand le mixer laisse des traces épaisses à la surface du mélange, le processus commence : on appelle ça la trace. C'est le moment d'ajouter couleurs, ingrédients et parfums!
5°) Couler dans un moule à savon (je conseille les moules en latex, ça facilite VRAIMENT le démoulage qui peut sinon être une vraie corvée) et laisser durcir quelques heures voire un jour ou deux avant de démouler.
6°) Laisser sécher votre savon AU MINIMUM 3 semaines avant toute utilisation : cela s'appelle la cure. Le processus de saponification n'est pas encore terminé quand vous démoulez votre savon, la soude n'a pas fini sa transformation et si vous utilisez le savon immédiatement vous risquez des brûlures.

Vous trouverez sur le site Aroma-zone une fiche technique détaillée sur la saponification à froid :
https://www.aroma-zone.com/info/fiche-savoir-faire/la-saponification-a-froid

Je n'ai volontairement donné ici que la recette de base du savon : vous obtiendrez un savon jaune pâle, légèrement surgras et sans parfum, mais il est bien sûr possible de varier à partir de cette recette pour obtenir plein de résultats différents!

jeudi 22 juin 2017

Déo bille à la sauge et à la ciste

Testé et approuvé : il résiste à la canicule actuelle, et il a du mérite ;-)! Là encore, une recette Aroma zone adaptée à mes goûts et à mon placard!

  • Pour un flacon à bille de 50 ml :
-42ml d'hydrolat de ciste
-1ml de glycérine végétale
-2 cuillères PINCH de gomme xanthane
-10 gouttes d'HE de sauge sclarée
-20 gouttes d'HE de palmarosa
-5 gouttes d'extrait CO2 de Barbe de Jupiter
-3,5 cuillères TAD d'arrow root
-10 gouttes de conservateur (Cosgard ou EPP)

  • Réalisation
1°) Dans un bol, verser l'hydrolat de ciste, ajouter la gomme xanthane et mélanger vigoureusement pour obtenir un gel.
2°) Ajouter ensuite la glycérine, les huiles essentielles, l'extrait CO2 en mélangeant bien entre chaque ajout.
3°) Rajouter la poudre d'arrow root et bien mélanger pour la diluer dans le gel.
4°) Terminer en ajoutant le conservateur, en mélangeant encore une fois puis en versant dans un flacon préalablement désinfecté à l'alcool.



mardi 20 juin 2017

Gel fraîcheur anti jambes lourdes

Spécial canicule... Une recette Aroma Zone adaptée à mes besoins et au contenu de mes placards :

  • Pour un flacon-pompe de 100ml :
-30 ml d'extrait hydroglycériné de petit houx (actif pour la circulation ; si vous avez de la vigne rouge c'est parfait aussi)
-61 ml d'hydrolat de ciste (actif sur la circulation sanguine également) (l'eau minérale c'est bien aussi)
-10 ml d'HV de macadamia (ou autre huile)
-4 cuillères TAD de gomme xanthane
-27 gouttes d'HE de menthe poivrée
-16 gouttes d'HE de cyprès
-20 gouttes de Cosgard (ou autre conservateur : EPP...)

  • Préparation (environ 10 minutes) :
1°) Dans un bol verser l'hydrolat, ajouter la gomme xanthane et mélanger vigoureusement pour qu'un gel se forme.
2°) Ensuite rajouter l'extrait hydroglycériné et l'huile végétale et mélanger à nouveau.
3°) Incorporer les huiles essentielles en mélangeant entre chaque ajout.
4°) Terminer par le conservateur et mélanger encore une fois.
5°) Verser la préparation dans un flacon préalablement nettoyé et passé à l'alcool.

jeudi 6 avril 2017

Dentifrice solide

J'ai décidé que j'en avais marre des tubes de dentifrice à jeter, j'ai donc testé plusieurs choses (dentifrice en poudre, etc) et au final j'ai trouvé sur le blog de Mamzelle Emie ce dentifrice qui me convient parfaitement : il mousse bien et il a bon goût!

Pour un bloc de dentifrice :
5g d'huile de coco
5g d'argile verte (ou blanche)
15g de carbonate de calcium (poudre abrasive, beaucoup plus fine que le bicarbonate qui peut abimer les dents à la longue)
10g de SCI (agent moussant)
15 gouttes d'HE (pour ma part un mélange de menthe poivrée et de clou de girofle)
Un pot à couvercle pour couler le dentifrice

1°) Au bain marie, faire fondre l'huile de coco et le SCI (qui reste toujours pâteux et granuleux : c'est normal!)
2°) Hors du feu ajouter le carbonate de calcium, l'argile et l'HE et bien mélanger (ça pâtouille, c'est toujours normal ;-) !
3°) Verser la préparation dans une boîte (genre petite boîte en métal à couvercle ou pot de crème de jour bien lavé) et laisser sécher 24H avant utilisation.
4°) Pour utiliser, mouiller votre brosse à dent et la frotter sur la pâte durcie pour la faire mousser!

mercredi 5 avril 2017

Lessive au savon de Marseille

Voilà un poste de dépense important, et en plus j'aime PAS les parfums industriels... Du coup j'expérimente une nouvelle recette de lessive maison (j'avais déjà testé une lessive aux noix de lavage que j'ai utilisé longtemps mais qui n'est pas assez efficace pour les grosses taches type "bébé-cradou" :-D! La recette vient du site grands-mères.net, je vous la remet ici (sans les pop up sonores que j'exècre!) :


Pour 3 litres de lessive :
100g de savon de Marseille à 72% râpé ou en copeaux
3 cuillères à soupe de bicarbonate
2L d'eau chaude
1L d'eau froide
20 gouttes d'huile essentielle au choix (j'ai mis de l'eucalyptus, ça sent boooooon)
Un seau ou une grande bassine
Un mixer plongeant
Un ou deux gros flacons pour mettre la lessive finie

PRÉVOIR UN TEMPS DE REPOS DE 24H ENVIRON (cette lessive n'est pas à faire au dernier moment)

1°) Si besoin, râper le savon de Marseille.
2°) Dans un seau ou une grande bassine, placer le savon de Marseille, verser l'eau chaude en mélangeant bien.
3°) Ajouter le bicarbonate de soude.
Laisser reposer 24h, le mélanger va gélifier, c'est normal!
4°) Le lendemain, ajouter un litre d'eau froide et l'huile essentielle, puis mixer soigneusement.
5°) Verser dans les flacons.

Conseil de l'ami Antonin qui fabrique sa lessive depuis plus longtemps que moi : un gros bidon avec une ouverture bien large, c'est plus pratique. Et ne pas remplir jusqu'en haut car il faut bien secouer le bidon avant usage pour re liquéfier la lessive :-) !